Les Portes-Outils
 

Pour définir les qualités d'un porte-outil, il faut tout d'abord prendre en considération sa fonction.
Il peut être défini comme suit:

C'est un appareil qui joue le rôle d'intermédiaire entre la broche de la machine et l'outil coupant
de telle sorte que l'efficacité de chaque élement n'est pas diminuée.


Quatre éléments sont alors essentiels :

  • Concentricité - L'axe de rotation de la broche de la machine et l'outil coupant doivent être maintenus de façon concentrique.
  • Force de serrage - L'outil de coupe doit être maintenu fermement afin d'éviter qu'il ne tourne dans le mandrin.
  • Calibres - Le mandrin doit être compatible. L'utilisation de calibres permet d'assurer la compatibilité.
  • Equilibrage - Les mandrins doivent être équilibrés aussi précisément que le sont les broches qui sont installées.

Comme vous pouvez le constater (Fig.1) il est possible de diviser le porte-outil en trois parties: l'intermédiaire avec la broche (cône A), l'appareil d'équilibrage (B) et la partie dans laquelle est serré l'outil (C).

Types de Cones

  • Cône trempé (CAT, BT, TC, ISO).
  • HSK (Cône Morse Creux).
  • Mandrins flottants (uniquement pour le taraudage et l'alésage).
  • Autres (Cône Morse, Queue Automobile, Cylindrique 1835 A, Cylindrique B+E, ABS, Wohlhaupter)

De nombreuses machines manuelles et CNC utilisent des attachements qui ont été crées précisément avec un cône mâle qui s'emboîte dans le cône femelle de la machine. Il y a également un moyen de sécuriser l'attachement en place avec une tirette. Celle-ci est plus utilisée avec une machine CNC puisqu'elle permet un changement automatique d'outil plus facile.

Un porte-outil se compose de cinq éléments (Fig.2)

  • Tirette
  • Queue cônique
  • Colerette
  • Adaptateur
  • Rainure opposée


 
 
 


 
 

 

 
Recherche Accueil Emploi Nous joindre Portail - Langue Facebook Soutiens Promotions Produits Entreprise